La malformation des seins

Le redressement des seinsCes malformations peuvent concerner à la fois les hommes et les femmes. Chez l’homme, la pathologie la plus fréquente est la gynécomastie, parfois associée à une adipomastie (excès de tissu glandulaire et graisseux). Chez la femme, de nombreuses malformations mammaires peuvent apparaître lors de la croissance du sein, pré-dominées par les seins tubéreux et l’asymétrie mammaire. D’autre part, il existe également des malformations des mamelons, pouvant dans certain cas, gêner l’allaitement. Ces malformations mammaires relevant de pathologies du développement, sont assimilées à de la chirurgie réparatrice et peuvent bénéficier d’une prise en charge par l’assurance maladie.

Elle constitue aussi bien chez l’homme, que chez la femme, une source de souffrance psychologique importante et la cure chirurgicale de ces malformations peut apporter un grand réconfort aux patientes et aux patients.


La gynécomastie est due au développement excessif des seins chez l’homme d’un côté ou des deux côtés. Elle peut être constituée d’un excès de glande mammaire ou de tissu graisseux ou les deux associés. Le plus souvent, elle est sans cause. (gynécomastie idiopathique)  Rarement, on retrouvera une pathologie comme une tumeur ou insuffisance testiculaire, une tumeur hypophysaire -médicaments (oestrogènes, aldactone).

Le traitement de la gynécomastie est chirurgical. La gynécomastie peut se traiter par liposuccion, s’il n’y a que du tissu graisseux, par une incision esthétique au ras de l’aréole, s’il existe de la glande et enfin par les deux techniques associées, en cas d’excès de graisse et de glande. Les résultats sont en général excellents, et les suites sont rapides. Un vêtement compressif sera porté pendant 3 ou 4 semaines

À noter qu’il ne faut pas intervenir trop tôt chez l’adolescent en phase pubertaire car la gynécomastie peut être due à une poussée hormonale et peut se résorber spontanément en quelques mois.

La gynécomastie peut être prise en charge partiellement par l’assurance maladie.

Elles sont fréquentes, parfois très importantes et sont alors très mal vécues sur le plan psychologique. Le traitement chirurgical est variable selon les cas. Par prothèse mammaire en cas d’aplasie, réduction mammaire en cas d’hypertrophie et parfois les deux associées. Dans les formes importantes d’asymétrie mammaire, une prise en charge partielle par l’assurance maladie est possible.

Malformation d’origine inconnue avec un sein à base rétrécie et en forme de tube pouvant donner un aspect très disgracieux. Le traitement chirurgical des seins tubéreux est variable selon les cas.  Cette malformation peut se corriger soit par une augmentation des seins par prothèses, soit réduction mammaire.

Le but du traitement 

Élargir la base du sein -recréer un galbe arrondi au sein, abaisser le sillon sous-mammaire -corriger l’aréole qui est en général trop grande et tombante.

L’intervention pour seins tubéreux peut être prise charge partiellement par l’assurance maladie.

Mamelons invaginés ou ombilication des mamelons

Malformation fréquente qui entraîne une gêne esthétique et fonctionnelle (trouble de l’allaitement). Les mamelons ombiliqués sont dûs à une rétraction des canaux galactophores. Le traitement va constituer à sectionner les canaux par une cicatrice quasi invisible. Le résultat est immédiat. Les risques de récidive sont faibles. L’allaitement est parfois possible par repousse des canaux galactophores. Une prise en charge partielle est possible par l’assurance maladie. La chirurgie des mamelons ombiliqués est simple avec une anesthésie légère, sans hospitalisation et avec un résultat rapide.

Mamelons trop longs ou pendulaires 

Cette malformation est de traitement chirurgical simple.

Les photos avant/ après

Les photographies  pré et post opératoires représentent les principales malformations mammaire, rencontrées en chirurgie esthétique et réparatrice.