La liposuccion

liposuccionLa liposuccion n’est pas une méthode d’amaigrissement. C’est une véritable intervention chirurgicale qui se réalise dans un bloc opératoire avec tout le matériel de surveillance propre à chaque opération. Cette intervention vise à supprimer les excès graisseux localisés, qui sont difficilement réduits par un régime alimentaire ou par la pratique du sport. Ces excès sont souvent d’origine congénitale et familiale, le nombre d’adipocytes (cellules contenant de la graisse) et leur emplacement sont déterminés par le capital génétique de chaque individu.


Comment se passe l’examen clinique ?

Pour la liposuccion, l’examen clinique réalisé par le chirurgien esthétique au cabinet est fondamental, il sera minutieux et permettra de définir selon les cas et avec le woman pinching her stomachpatient les différentes localisations à traiter sont : le Menton, les bras, le hanches, le ventre, la culotte de cheval les cuisses, les genoux, les chevilles.

Le but de cette consultation est de déterminer si le patient a une bonne indication pour se faire opérer.

On évalue si la correction du défaut est accessible aux techniques opératoires modernes,  si la tonicité de la peau est de bonne qualité.

Celle-ci dépend de plusieurs facteurs : de l’âge, du facteur héréditaire et ethnique.  Une peau très peu tonique avec éventuellement beaucoup de vergetures, peut constituer une mauvaise indication de lipoaspiration.

liposuccion

On appréciera en plus la qualité de la circulation veineuse et lymphatique du patient. Il faut qu’à l’issue de cette consultation s’établisse une relation de confiance

entre le patient et son chirurgien et qu’ensemble, ils tombent d’accord sur le projet opératoire. La liposuccion peut s’effectuer à partir de l’âge adulte.  Après une grossesse il vaut mieux attendre 6 à 9 mois que la peau retrouve son élasticité.

L’obésité ou la surcharge pondérale importante constituent une contre-indication à la liposuccion. Il est donc conseillé dans ces cas précis de perdre du poids avant toute décision. Lorsque le poids est stabilisé, les zones accessibles à la lipoaspiration deviennent plus évidentes et sont donc plus faciles à traiter.  Des photos préopératoires sont réalisées en position debout.

Comment se passe l’intervention ?

Concernant l’anesthésie

liposuccion chez l'hommePour la lipoaspiration, il est obligatoire de faire une consultation d’anesthésie préopératoire. Cette intervention s’effectue parfois sous anesthésie locale ou sous neurolept-analgésie et anesthésie locale en cas de petite lipoaspiration. Elle peut aussi se réaliser sous anesthésie générale ou péridurale selon le nombre de localisations et l’étendue de celles-ci. Il faut éviter de prendre des médicaments anticoagulants comme l’aspirine, dans les jours précédant l’intervention pour limiter les ecchymoses.

Le déroulement de l’intervention

liposuccionElle dure entre ½ heure et 1h30 selon le nombre de localisations. On injecte dans les zones à traiter un mélange de sérum physiologique + Xylocaïne Adrénaline, pour faciliter la liposuccion des adipocytes et limiter les hématomes. Ce mélange va aussi servir d’anesthésie locale.

La liposuccion consiste en l’introduction d’une canule à bout arrondi de petit diamètre (3 à 5mm) qui permet l’aspiration non traumatique des cellules graisseuses (adipocytes) ainsi que la création de tunnels répartis de façon harmonieuse. C’est la rétraction progressive de ces tunnels qui donnera le résultat. La canule est introduite par une très courte incision, de préférence dans une zone dissimulée ou un pli naturel. La liposuccion n’a donc pratiquement pas de cicatrices visibles.

Le principe de la liposuccion moderne est d’utiliser des canules de plus en plus fines, en particulier dans les graisses superficielles. On parle de « micro liposuccion ». En plus de corriger les reliefs, la micro liposuccion permet d’améliorer l’aspect de la peau, le phénomène de « peau d’orange » ou de capiton. La quantité de cellules graisseuses aspirée va dépendre essentiellement de la tonicité de la peau et du type de localisation :  Plus la peau est tonique, plus son pouvoir de rétraction est important, plus la liposuccion peut être importante. Le chirurgien apprécie pendant l’opération le pouvoir de rétraction de la peau et doit savoir arrêter son geste lorsque celui-ci atteint son maximum. Une liposuccion excessive sur une zone de peau peu tonique peut entraîner des imperfections, comme des phénomènes de vagues.

gaine compressif après interventionUne gaine compressive est mise en place à la fin de l’opération au bloc opératoire. La durée de l’hospitalisation est variable en fonction des zones traitées et du nombre de localisations. En règle générale il n’y a pas d’hospitalisation s’il y a une anesthésie locale ou une anesthésie générale courte. Par contre elle est de 24h en cas de liposuccion importante.

Quels sont les suites opératoires ?

Elles vont dépendre de l’importance de la liposuccion, c’est à dire du nombre de localisations et de la quantité de graisse aspirée. Il existe des ecchymoses (bleus) quiaprès lipoaspiration s’estompent en deux semaines environ. L’œdème (gonflement) est beaucoup plus long à se résorber. C’est pour cette raison que le résultat de la liposuccion n’est pas
visible immédiatement. Il commence à apparaître vers la deuxième ou troisième semaine. Le résultat définitif se situe vers le troisième ou quatrième mois. Pour accélérer la résorption de l’œdème il faut porter une gaine compressive pendant un mois, nuit et jour les quinze premiers jours. On peut également prescrire des drainages type « Palper-Rouler » qui aideront à l’évacuer. On peut déambuler normalement après l’intervention, la douleur étant combattue à l’aide d’antalgiques. La lipoaspiration moderne, grâce à l’utilisation micro canules, a réduit de façon importante les douleurs post-opératoires. Il faut éviter le sport et l’exposition solaire intensive pendant un mois. Il faut prévoir un arrêt de son activité professionnelle pendant 2 à 7 jours selon l’étendue de la liposuccion.

Les complications liées à La liposuccion (Lipoaspiration)

Petites imperfections qui peuvent faire l’objet de retouches au bout de six mois, en général sous anesthésie locale (aspiration insuffisante, petite asymétrie, petite irrégularité de la peau). – Imperfections plus importantes, phénomène de vagues, tôle ondulée, sont plus difficiles à corriger. Elles sont le fait de liposuccions trop agressives sur des peaux peu toniques. – Infections : elles sont rarissimes et combattues par des antibiotiques systématiquement prescrits pendant et après l’opération.

Les Complications Générales Liées À La Liposuccion (Lipoaspiration)

Les complications suite à une lipoaspiration peuvent être liées à l’anesthésie, ou bien liées au patient (ex : phlébite).

Les photos avant/après

Les photographies pré et post opératoires,  témoignent de l’étendue de l’utilisation  de la liposuccion en chirurgie esthétique(silhouette et visage)