La rhinoplastie : chirurgie esthétique du nez

Correction du nez par rhinoplastieTous les chirurgiens esthétiques ne font pas de rhinoplastie esthétique. Seuls ceux formés dans des services hospitaliers très spécialisés peuvent  réaliser  cette chirurgie esthétique du nez  qui est si délicate, mais si passionnante.

Les chirurgiens esthétiques n’ayant pas suivi de formation vont raisonnablement confier leurs rhinoplasties à des collègues  plus expérimentés car ils savent qu’il n y a pas d’improvisation  pour cette opération qui est   la plus complexe  en chirurgie esthétique.

J’ai eu  la chance et l’honneur  d’être  interne, chef de clinique puis assistant- attaché à l’hopital Lariboisière dans le service de chirurgie plastique et esthétique  du professeur Guy Jost, mondialement connu et l’un des grands pionniers de la chirurgie esthétique du nez. Lorsqu’on a suivi cet enseignement de pointe, on peut se considérer « rhino-plasticien »et envisager cette intervention avec sérénité.

Comme chirurgien esthétique expérimenté en chirurgie esthetique du nez , le docteur Rouquette est membre de la Société Européenne de Rhinoplastie.

IL s’agit de la plus prestigieuse des sociétés scientifiques consacrées  exclusivement à la rhinoplastie esthétique. Son niveau scientifique est mondialement reconnu. Elle réunit chaque année les meilleurs chirurgiens esthétiques  du nez venant du monde entier.

Cette société permet au docteur Rouquette d’être en permanence à la page et lui a permis en particulier de s’ intéresser   à la «  rhinoplastie motorisée ou rhinosculpture » qui constitue une reelle avancée pour tous les rhinoplasticiens.

logo EACCME

Le Docteur Rouquette est membre de la Société Européenne de rhinoplastie

(www.rhinoplastysociety.eu )


La consultation avec le Docteur

Pour la rhinoplastie, l’examen clinique au cabinet est fondamental, il sera minutieux tant sur le plan psychologique que sur le plan esthétique pur avant puis sur le plan fonctionnel.  Il y aura au moins deux consultations préopératoires, pour permettre au patient une phase de réflexion indispensable et pour qu’il prenne du recul face à cette décision importante.

La réflexion avant l’intervention

Sur le plan psychologique

Les raisons et les motivations du patient sont très importantes, ce qu’il attend de l’intervention, du résultat.

Sur le plan esthétique

-Pointe du nez : trop épaisse, trop large, trop projetée, trop plongeantetechniques rhinoplastie

– Bosse : plus ou moins importante

– Arête : plus ou moins aplatie (nez ethnique ou traumatique : nez de boxeur)

– Narines : plus ou moins ouvertes

– Angle entre la base du nez et la lèvre : plus ou moins ouvert

– Menton : plus ou moins fuyant

– Qualité de la peau : plus ou moins épaisse

Sur le plan fonctionnel

examen fonction respiratoire avant rhinoplastieExamen de la fonction respiratoire : déviation de cloison, problème d’allergies. Le but de cette consultation est de déterminer si le patient a une bonne indication pour une chirurgie du nez. C’est à dire si la correction du défaut est accessible aux techniques opératoires modernes et si cette correction répond au désir du patient (en respectant l’équilibre du visage). Il faut qu’à l’issue de cette consultation s’établisse une relation de confiance entre le patient et son chirurgien et qu’ensemble ils tombent d’accord sur le projet opératoire.

A propos de l’âge, la chirurgie du nez peut s’effectuer à partir du moment où le nez a atteint son développement complet, pour certains à partir de 16 ans.  A partir de 17 ans, l’étude photographique est indispensable, que ce soit photos ou morphing sur ordinateur. Plusieurs clichés sont nécessaires :  – Face  – Profils  Trois-quarts  – Base du nez. Ceci donnera une bonne approche du résultat en fonction du reste du visage (par rapport au front, menton, lèvre …) et permettra ainsi au patient de se faire une idée correcte


Comment se passe l’intervention ?

Anesthésie

La chirurgie du nez s’effectue soit sous anesthésie générale, soit sous neurolept-analgésie plus anesthésie locale (dont l’effet se maintient pendant plusieurs heures). Il est obligatoire de faire une consultation d’anesthésie préopératoire (examens biologiques sanguins, parfois cardiologiques et radiologiques). L’aspirine et les anticoagulants sont proscrits dans les deux semaines précédant l’intervention.

L’opération

Le chirurgien modèle le cartilage et/ou l’os en fonction du plan opératoire préétabli en consultation. Les cicatrices ne sont pas visibles car les incisions sont réalisées à l’intérieur du nez sur les muqueuses, sauf dans le cas de réduction des narines, où la cicatrice est camouflée dans le pli naturel de celles-ci. Un pansement en plâtre ou une attelle métallique est appliqué sur le nez pour maintenir immobile les structures du nez. Parfois il est nécessaire de placer des mèches à l’intérieur du nez, pour maintenir la muqueuse en place, elles seront retirées au bout de 24 à 48 heures. L’intervention dure en moyenne entre 1h et 1h30, selon la complexité. La durée d’hospitalisation est d’environ 24 heures.

S’il existe en plus de la correction esthétique, une correction de la cloison, des plaques sont parfois nécessaires pour la maintenir en bonne position . Ces plaques seront gardées pendant une semaine après l’intervention (les plus récentes sont des tubes siliconés, bien tolérés qui permettent de respirer).

Conseils post-opératoire et indications?

La sortie est prévue le jour même ou le lendemain de l’intervention. Il existe des ecchymoses (bleus) et un gonflement qui se diffusent au niveau des paupières et s’estomperont en une dizaine de jours. La rhinoplastie est rarement douloureuse ; on peut par contre être gêné pour respirer pendant 48 heures.

soins post-opératoires rhinoplastieDes soins sont à faire soi même : nettoyage des fosses nasales avec des gouttes huileuses, pour améliorer la respiration.  Les fils à l’intérieur du nez sont résorbables, ils disparaîtront dans les jours qui suivent. La première semaine, il faut essayer de dormir la tête plus élevée que le reste du corps pour diminuer le gonflement.

 

ablation du plâtre après rhinoplastieLe plâtre est retiré au 7e jour mais le résultat n’est pas encore atteint. Le nez est encore massif avec un élargissement de la racine du nez (tout en haut), une pointe trop relevée. On n’a, à ce moment là, qu’une petite idée du résultat. Vers le 10e jour le patient est présentable mais le nez a encore un aspect massif. On peut avoir une bonne idée du résultat définitif d’une rhinoplastie à partir du 2e mois, mais le nez va continuer à s’affiner pendant environ un an (petit détail noté par l’opéré, pas par l’entourage).

A la suite d’une rhinoplastie, il est conseillé d’éviter de porter des lunettes pendant 1 mois, le sport pendant 3 semaines, la natation pendant un mois. L’exposition au soleil pendant 1 mois (écran total) et enfin éviter tout choc intempestif pendant 6 mois.

Rarement, de petites retouches sont nécessaires. Dans tous les cas elles sont réalisées entre 9 mois et 1 an après la première intervention. Ces retouches sont souvent des gestes simples avec une anesthésie locale, sans hospitalisation, sans plâtre et des suites opératoires très rapides.

Quelles peuvent être les complications ?

Elles sont très rares. On peut constater des troubles respiratoires, dûs à une mauvaise cicatrisation des muqueuses, des troubles de cicatrisation dûs à une mauvaise rétraction de la peau, une irrégularité de l’arête nasale, une déviation du nez, ou encore une résection abusive d’une bosse ou de cartilage de la pointe du nez.

Toutes ces complications de la chirurgie du nez peuvent nécessiter une reprise opératoire plus ou moins complexe (en particulier la mise en place de greffe cartilagineuse pour remodeler le nez). Elles justifient pour les éviter, d’être prudent dans son geste chirurgical lors de la première rhinoplastie. Mieux vaut pêcher par défaut que par excès, quitte à faire une retouche facile ultérieurement.

On peut constater une infection du nez : des antibiotiques sont prescrits systématiquement pendant l’opération pour l’éviter. Egalement une hémorragie opératoire : elle est traitée par tamponnement. Enfin, les risques peuvent être liés également  à l’anesthésie.

Les mots du Docteur sur cette intervention.

rhinoplastieEn chirurgie esthétique, la chirurgie du nez ou rhinoplastie est l’intervention royale du plasticien. Elle nécessite de la part du chirurgien de la précision, un sens de la sculpture et de la vision en trois dimensions. La rhinoplastie moderne a beaucoup progressé ces dernières années et cherche avant tout un équilibre esthétique avec le reste du visage. Le but est d’obtenir un résultat plus naturel, moins artificiel et moins caricatural qu’avec les anciennes techniques. Il n’existe pas de nez « standard » donc la technique sera adaptée aux caractéristiques de chaque visage, ceci pour faire un nez personnalisé « sur mesure ». De plus, la technique s’attachera à conserver les fonctions naturelles du nez (respiration, olfaction…). C’est la plus belle des interventions de chirurgie esthétique, car elle peut valoriser un visage sans cicatrices visibles.

 Vous pouvez télécharger notre Fiche pratique  et retrouver tous les éléments pour vous préparer à l’intervention.

Les photos avant/après

Les photographies avant –après de rhinoplastie  présentées,  sont d’une grande variété .Elles sont une bonne approche des principaux cas que  le chirurgien esthétique du nez(rhinoplasticien), rencontrera en consultation.

Actualité au sujet de la rhinoplastie